Un capitalisme à deux têtes - La France a de l'avenir 8/12

Société


Un capitalisme à deux têtes - La France a de l'avenir 8/12

Le classement des sociétés du CAC 40 dans le monde a aussi de quoi surprendre les « déclinistes » français.

Ainsi, parmi les 500 premières entreprises mondiales, recensées par le magazine Fortune , 39 sont françaises, plaçant la France au deuxième rang, derrière les Etats-Unis mais devant la Grande-Bretagne, qui en classe 38, et l'Allemagne, 32.

Parmi ces sociétés qui sont souvent devenues des boucs émissaires des malheurs du temps, la France compte un nombre impressionnant de leaders mondiaux comme Accor, Bouygues, Carrefour, EDF, Gaz de France, L'Oréal, le groupe Lagardère, Saint-Gobain, Veolia Environnement et de brillants seconds comme Lafarge, Pernod-Ricard, Suez et Vinci.

En 2008, selon les dernières estimations, ces entreprises devraient réaliser plus de 80 milliards d'euros de bénéfices, 36 sur 40 restant dans le vert et 19 améliorant même leur performance par rapport à 2007. Une nouvelle qui suscitera les aigreurs de certains mais qui devrait, au contraire, rassurer sur la bonne forme de nos « champions », plus à même de résister à la crise que leurs homologues étrangers.

Quelles sont les banques du monde qui résistent le mieux aux turbulences ? Les banques françaises, évidemment...

Surtout que, à la différence des pays où la finance a imposé sa loi, la France est un pays où le capitalisme familial reste majoritaire. On peut ainsi estimer que 60 % des valeurs cotées à la Bourse de Paris sont détenues par des familles plus attachées à la pérennité de leur entreprise qu'aux rendements à court terme. On en recense 39 % dans l'agroalimentaire, 52 % dans les biens de consommation, 41 % dans la distribution, 40 % dans la haute technologie.

Lorsqu'on mesure le fait que ces entreprises embauchent plus que les autres et privilégient les orientations stratégiques à long terme, nul besoin de vouloir refonder le capitalisme.

Ce capitalisme refondé, qui privilégie la longévité sur la performance, existe déjà en France et dans une proportion bien plus forte qu'ailleurs.